L’avant-goût du paradis


Il existe une description de l’enfer et du paradis qui me parle particulièrement. Je vous fait part d’une version approximative pour vous donner l’image que j’ai en tête.

L’enfer est une table sur laquelle se trouvent les mets les plus fins et les boissons les plus délicieuses qui soient. Autour de cette table se trouvent les personnes qui sont en enfer.
Ces personnes ont un problème. Elles ne peuvent plier ni les épaules, ni les coudes, ni les poignets. Elles se trouvent avec des bras raides devant elles, juste capable d’applaudir.
Alors, frustrées de ne pas pouvoir manger à ce divin festin, elles deviennent aigries. Elles commence à penser que puisqu’elles ne peuvent pas manger, personne ne doit essayer de le faire. Elles se battent donc pour préserver ce qui n’est pas à eux et ainsi renversent inutilement les plats et les cruches. Elles ruinent leur lieu de vie et se blessent les unes les autres sans jamais réussir à manger et souffrent de la faim pour l’éternité.

Le paradis est une table sur laquelle se trouvent les mets les plus fins et les boissons les plus délicieuses qui soient. Autour de cette table se trouvent les personnes qui sont au paradis.
Ces personnes ont un avantage. Elles ne peuvent plier ni les épaules, ni les coudes, ni les poignets. Elles se trouvent avec des bras raides devant elles, juste capable d’applaudir.
Alors, acceptant d’être aidées et d’aider leurs voisins, ces personnes sont les personnes les plus heureuses, car non seulement elles sont repues et éprouvent la joie de découvrir de merveilleux mets, elles sont entourées d’amis qui partagent leur bonheur sans arrière-pensée.

C’est ce paradis que j’ai cru entrevoir en lisant les témoignages laissés par les personnes qui ont trouvé cette page de livre d’or de Framasoft.
On y trouve non seulement les témoignages des personnes françaises, instruites, propriétaire de machines dernier cri qui apprennent à utiliser non seulement leurs outils mais surtout à garder leurs libertés numériques, mais aussi des personnes du monde entier qui sont heureux d’avoir eu la possibilité d’aller chercher un ustensile libre qui leur servira et qui veulent en retour donner un peu du peu qu’ils ont à cet organisme virtuel qui leur a permis d’utiliser parfois des machines de récupération. Bien que les dons internationaux ne soient pas réellement possibles dans les pays en voie de développement, ces personnes nous apportent le moteur de la motivation qui peut nous animer et qui donne le sens à nos actions. L’intention compte parfois bien plus qu’on ne le pense.

Mais rassurez vous si vous faites un don, si vous devenez donateur récurent ou si votre entreprise décide d’être un mécène ou un sponsor de Framasoft, nous vous en serons tout autant reconnaissant. Les preuves d’amour ne sont pas que verbale et Framasoft a toujours besoin de vous et si vous êtes français payant des impôts, vous pourrez en déduire la majeure partie de vos dons. Merci Michel.
Enfin, si vous êtes trop jeunes ou trop peu fortunés pour payer des impôts, Framasoft accepte toute aide dans ses projets qui sont aussi les vôtres. En attendant de faire une gestion claire des projets pour vous permettre de savoir ce qu’il se passe, dans le réseau, n’hésitez pas à passer dans le forum Framagora pour savoir quels sont les derniers projets en cours.
Quelque soit votre aide apportée en intentions, en argent ou en temps, vous savez que le bien que vous faites sera reçu et rendu par des personnes qui auront été touchées de votre geste.

Pour conclure, je vous invite à aller lire une partie ou l’ensemble des témoignages apportés pour vous rendre compte par vous même ce que porte en lui non seulement l’univers Framasoft, mais ce medium d’humanité qu’est Internet et son symbiote qu’est le logiciel libre.
Vous y trouverez des libristes québécois qui prennent tout le travail accompli comme une références, des expatriés dans le territoire de « La Libertad » au Salvador qui regrettent de ne pas avoir de Framasoft hispanique, des ingénieurs qui vous remercient de leur avoir remis les mains dans un environnement de type Unix et de leur avoir retiré leurs menottes informatiques, des associations d’utilisateurs de logiciels libres qui vous place en bible du libre, et toutes ces personnes africaines qui sont tellement frustrées de ne pas pouvoir vous aider à votre tour. Voila ce qui sera pour vous si vous participez même un peu à l’aventure Framasoft.

En ce qui me concerne, pour en avoir fait une synthèse pour l’assemblée générale de l’association, j’ai pris en pleine poire la totalité de ces preuves d’amour, de ce que l’humanité et la coopération humaine peut avoir de meilleur. Alors, cette note de blog est probablement un peu trop rose ou trop « bisounours », mais vous qui aurez lu quelques pages, vous comprendrez que je peux être en état de choc philanthropique.

De ce cercle vertueux, je vous adresse mes meilleurs vœux de fin d’année à ce monde qui parfois perd le sens de ses priorités. Merci encore à vous.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s