Censure du libre à l’exposition « Contrefaçon » / Censorship of free software in french « counterfeit » exposition


Je ne suis pas très pour utiliser un blog pour faire dans l’actualité et le sensationnel. Je n’ai strictement rien à vendre ici.
Par contre, il est des nouvelles chaudes à propager pour ne pas être dans le flot continu de la consommation effrénée et irréfléchie qui nous est donnée comme seule vision de notre espoir de bonheur.

Il est logique que chacun prie pour sa chapelle et qu’une exposition sur la propriété intellectuelle soit en majorité consacrée aux dégâts possibles de la vente de contrefaçon de pièces automobiles ou de médicaments. Il est heureux que quelqu’un ait eu l’idée de proposer une échappatoire au manichéisme du  » bon produit vs mauvaise copie  » avec un texte sur les logiciels et la culture libres qui proposent une troisième voie dans l’utilisation et la promulgation de la copie.

Hélas, l’institut qui gère la propriété industrielle en France a mis les doigts dans le pot à miel et n’est pas près d’en sortir la patte. En appuyant sur le bouton eject, l’INPI a déclenché un piège citoyen contre les ours gardiens des profits faciles par les brevets.
Alors que laisser dans son coin, à côté des toilettes, la borne qui débiterait en fond sonore son texte dans l’ignorance du client digne du plus fade pianiste de bar aurait permis d’avoir au moins une caution d’impartialité même si elle n’était que de façade. Au lieu de cela, l’INPI a décidé de faire pression sur la Cité des Sciences pour retirer la borne au titre de la « nécessaire clarté » de l’exposition.

Et là : Le drame !

Non content d’être une tâche sur la clarté nécessaire d’une exposition qui en devient dès lors, juste un organe de propagande sur la nécessité des brevets et la nocivité des copies de tous poils, les militants du libres dans leur masse s’organisent pour planter leur tente sur le parvis de la cité des sciences pour distribuer des tracts et autres FramaDVD (DVD de découverte du logiciel et de la culture libres) avec l’aval même de Richard Stallman. Ceux-là seront bien plus visibles et instructifs sur la voie libre du milieu entre le copyright et l’escroquerie et montreront que la création d’Internet n’a de conséquence que dans le monde de l’informatique ou musical. Le modèle de l’open source se propage de jours en jours toujours plus. Aujourd’hui, il existe un projet de voiture open source chez Fiat Brésil (dont je reparlerai peut être dans un sujet sur la contagion du libre).

Bref, pour suivre correctement l’affaire, il n’y a rien de mieux que la suite de liens dans l’ordre chronologique :

– Le texte censuré et les explications de son auteure : http://www.transactiv-exe.org/spip.php?article141

– Les réactions de la blogosphère libre :
http://linuxfr.org//2010/04/21/26765.html
http://www.framablog.org/index.php/post/2010/04/21/inpi-censure-le-libre
http://www.pcinpact.com/actu/news/56483-inpi-cite-des-sciences-libre-censure.htm
http://www.toolinux.com/lininfo/toolinux-information/breves/article/progilibre-le-lobby-anti
http://www.pullco.fr/2010/04/l-expo-qui-parle-du-faux-vraie-censure-du-libre-a-la-cite-des-sciences/
http://ubuntu-party.org/le-libre-phenomene-en-expansion

– Les réactions de la presse
http://www.rue89.com/2010/04/21/le-logiciel-libre-indesirable-dans-lexposition-contrefacon-148412
http://pro.01net.com/editorial/515551/l-inpi-s-erige-en-censeur-du-libre-a-la-villette-%28maj%29/

– L’organisation de la riposte :
— Post sur Framagora : http://forum.framasoft.org/viewtopic.php?f=12&t=33931
— Rédaction du tract : http://quadpad.lqdn.fr:9000/56KmDqu00q
— Bonjour Censure : http://www.bonjourcensure.fr/
— le PiratePad du sujet : http://piratepad.net/rV5IX2RIct
— le Doodle pour organiser les horraires : http://www.doodle.com/imntdqd6vspn6n4u
— le hashtag dédié : http://identi.ca/search/notice?q=%23censureINPI
— La lettre de l’APRIL à Claudie Haigneré : http://www.april.org/fr/censure-anti-libre-a-la-cite-des-sciences-et-de-lindustrie

Et là dessus l’INPI argumente sur le fait qu’elle utilise des logiciels libres pour toute validations de sa bonne foi.
http://www.pcinpact.com/actu/news/56517-inpi-cite-des-sciences-censure-libre-reponse.htm

Hélas, le libre ne se défend pas que par des utilisations. A l’instar de la Cité des sciences, l’INPI devrait vite et sérieusement se pencher sur la question du  » Comment aider le logiciel libre ?  » . Il est certain que quelques soient les excuses ou les explications, rien ne sera démordu tant que la borne ne sera pas remise en place au minimum.

Apprendre que « Copier n’est pas voler » sera déjà une bonne chose.


I usualy not agreeing using a blog to claim news and sensationaism. I strictly have noting to sell here.
On the other side, there are some hot news to spread not to be caught in the stream of full and unthought consumerism that is given to us as only hope of happyness.

It’s logical that everyone try to go his own way and that a exhibition about intelectual propriety mainely contain exemples of damages due to counterfeit of car pieces or medecine. Fortunately, someone had the idea to propose an exit of the manicheism of  » good product Vs bad copy  » with a text about free software ande free culture which are a third way that use and promote copy.

Unfortunately, the organism that manage industrial property in France is traped and don’t seem to get out of this buisiness in short time. While it’s pressingthe eject button, the INPI triggered a trap for bears that guard profitable and easy business with pattents.
While letting in its dark corner near the toilets the terminal that play this text in a sound background, ignored by the customer as well as the insipidest bar pianist could have at least had a impartiality caution even if it was just a mask. Instead, the INPI decided to presure « La Cité des Sciences » to get this terminal off in the name of the « necessary clarity » of the exhibition.

So : « Le Drame !  »

Not just to be some dirt on the necessary clarity of an exposure that just become then some propaganda on needs of patents versus nocive copies of any kind, free militants get organisation to stand in the front of the building of « La Cité des Sciences » to distribute tracts and other FramaDVD (discovery DVD about free software and free culture) with Richard Stallman’s benediction. These will be much more visibles and instructives on the free way of the middle between copyright and fraud and will show that Internet’s creation does have consequences not just for computering or music. Open source model is propaging every day more. Today, a projetct of an open source car exists at FIAT’s division of Bresil (may be I’ll talk about it later in a post about free spreading).

Finaly, to follow the case, there is nothing better that links in some chronological order (sory only in french) :

– Censored text and explanations from the writer : http://www.transactiv-exe.org/spip.php?article141

– Free blogosphere’s reactions :
http://linuxfr.org//2010/04/21/26765.html
http://www.framablog.org/index.php/post/2010/04/21/inpi-censure-le-libre
http://www.pcinpact.com/actu/news/56483-inpi-cite-des-sciences-libre-censure.htm
http://www.toolinux.com/lininfo/toolinux-information/breves/article/progilibre-le-lobby-anti
http://www.pullco.fr/2010/04/l-expo-qui-parle-du-faux-vraie-censure-du-libre-a-la-cite-des-sciences/
http://ubuntu-party.org/le-libre-phenomene-en-expansion

– French press reaction :
http://www.rue89.com/2010/04/21/le-logiciel-libre-indesirable-dans-lexposition-contrefacon-148412
http://pro.01net.com/editorial/515551/l-inpi-s-erige-en-censeur-du-libre-a-la-villette-%28maj%29/

– Ripost management :
— Thread on Framagora : http://forum.framasoft.org/viewtopic.php?f=12&t=33931
— Tract collaborative redaction: http://quadpad.lqdn.fr:9000/56KmDqu00q
— Bonjour Censure : http://www.bonjourcensure.fr/
— PiratePad on the topic : http://piratepad.net/rV5IX2RIct
— Doodle to manage time of presence : http://www.doodle.com/imntdqd6vspn6n4u
— Dedicated hashtag : http://identi.ca/search/notice?q=%23censureINPI
— Letter from the APRIL to Claudie Haigneré : http://www.april.org/fr/censure-anti-libre-a-la-cite-des-sciences-et-de-lindustrie

And so, INPI argue on the fact that il uses free softwares to validate its good will.
http://www.pcinpact.com/actu/news/56517-inpi-cite-des-sciences-censure-libre-reponse.htm

Unfortunatly, « freeness » is not only defended with its utility. As « La Cité des Sciences », INPI should quickly and seriously think about the question about  » How to help free software ?  » . It is sure that what could be the excuses or the explanations, nothing will be left untill the terminal won’t be in place at least.

Learn that « Copying is not theft » will be a good first step in the right way.

Une réflexion sur “Censure du libre à l’exposition « Contrefaçon » / Censorship of free software in french « counterfeit » exposition

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s